24 février 2013

En roue libre !

J'inaugure ici une nouvelle rubrique du blog !

La rubrique ... ( roulement de tambour ) ... Street Art !

Le Street art qu'est ce que c'est ?

Alors a moins que tu vives en ermite dans une grotte au milieu de l'Aveyron mon  cher ami, du Street Art, tu en croises tous les jours. Je vais laisser notre poto Wikipédia définir le terme, il fait ça très bien :

L'art urbain, ou « street art », est un mouvement artistique contemporain. Il regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue, ou dans des endroits publics, et englobe diverses techniques telles que le graffiti, le pochoir, la mosaïque, les stickers, l'affichage ou les installations. C'est principalement un art éphémère vu par un très grand public.

Perso, j'ajouterai à cette définition qu'en général le Street Art est illégal et réalisé sous une identité secrète. Ça fait vachement super-héros du quotidien non ?

Ce que j'aime dans l'art urbain, c'est le côté gratuit, libre et accessible des oeuvres. Ce genre d'art permet de se réapproprier un espace urbain parfois bien triste, juste gris et moche.

Bref, je sens que derrière ton écran, tu te demandes où je veux en venir n'est ce pas ?

Alors je m'explique !

Montpellier est une ville très vivante, très jeune et surtout très artistique. Nous avons donc la chance d'être une grande galerie à ciel ouvert de Street art et je trouvais cela dommage de ne pas partager ces oeuvres éphémères.

Mon petit côté " j'ai fais histoire de l'art au lycée avec un prof fabuleux". 

Donc on commence doucement avec un "sculpteur des rues", le poétique BMX.

La spécialité de ce gardois trentenaire ? Je vous laisses admirer !

DSCN0599

Classe non ? Cette moitié de vélo accrochée à deux mètres au dessus du sol ce situe au coin des rues Université et Fournarie. J trouve ça chouette, ça me fait un peu penser à E.T.

Il semblerait que le premier demi-vélo soit apparu pas loin de la place St Côme. Je n'ai pas trouvé de date précise, mais un article de la Gazette de Montpellier parle de janvier 2012.  Depuis, il suffit de se promener dans l'Ecusson le nez en l'air pour tomber sur ces petites roues.

DSCN0642

Ici sur les Halles Castellane, prêt de la place Jean Jaurès.

Ces photos sont de moi mais vous en trouverez beaucoup plus sur le tumblr de l'artiste. 

Dommage que la plupart des vélos soient décrochés au bout d'un moment. 

Quelques petites indiscrétions sur l'artiste ? C'est partit !

* Il est super précis et prévoit chaque accrochage à la minute prêt. Avant, il travaillait dans la grande distribution, ce qui lui a donné le goût des choses bien ordonnées.

* Il accroche un demi-vélo en moins de cinq minutes. Les vélos viennent de déchetteries ou de marchés aux puces et sont découpés dans son atelier sur Nîmes.

* Il peut agir de nuit mais préfère généralement créer de jour. Pour cela, il porte parfois un déguisement, bleu de travail ou tenue d'électricien, afin de passer inaperçu sur une échelle.

* Il n'a pas fait d'école d'art mais un BEP mécanique.

Voilà, j'espère que cette première chronique sur l'art urbain vous a plus, j'essairai de m'améliorer pour la suivante !  Oh avant de partir, hop, je cite mes sources !

 Un super article ici et la bible du Street art montpellierain ici.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Thea_M à 13:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur En roue libre !

Nouveau commentaire